La Chine crée-t-elle l’ecommerce de demain ?

Vous vous demandez certainement à quoi ressemblera le commerce du futur ? Ne cherchez pas plus loin ! La sphère du e-commerce chinois nous offre un aperçu de l’avenir…Avec un marché du e-commerce dix fois plus important qu’en France, la Chine est désormais le premier marché de l’e-commerce mondial. Quant au m-commerce chinois, en 2016, il représentait 55,5% des transactions en ligne contre 26,5% en France sur la même période.

L’avenir du commerce sera donc un mélange de m-commerce, de commerce social et de divertissement ! 

L’explosion du m-commerce chinois

m-commerce

En Chine, le m-commerce domine le marché du e-commerce. A titre d’exemple :  lors du « Single Day Shopping », célèbre événement organisé par le géant Alibaba, 82% des internautes Chinois ont acheté via leurs Smartphones ! En comparaison, seulement 36% des Américains ont effectué leurs achats via leurs mobiles durant le dernier « Black Friday ». Cet écart se justifie par le retard de l’adoption des moyens de paiements mobiles aux Etats Unis et par la place dominante qu’occupe le traditionnel commerce sur ordinateur portable pour les Américains.

capture-decran-2017-08-30-a-18-53-11

Si l’on se réfère aux données de Statista, société de statistiques internet, le m-commerce a un réel avenir! En effet, d’ici 2021, environ 2.1 milliards de personnes dans le monde seront équipées d’un smartphone. Ainsi de plus en plus de shoppers achèteront via leurs mobiles.

Dans ce domaine, la Chine  n’attendra pas 2020 !  Le marché du m-commerce est déjà entré dans les habitudes de consommation. Transfert d’argent, billetterie, coupons, cartes de fidélité, achat/livraison : le m-commerce chinois offre une large gamme de service !  Il facilite aussi le développement de nouvelle forme de commerce grâce aux applications mobiles et aux réseaux sociaux, comme le commerce social.

Le social commerce : qu’est ce que c’est ?

Le social commerce c’est l’utilisation des réseaux sociaux par les marques et les e-commerçants, pour développer les ventes. Généralement le réseau social intégre une marketplace à sa plateforme pour faciliter cet échange entre e-commerçants et consommateurs.

En Chine, le e-commerce est intégré aux réseaux sociaux comme c’est le cas pour la célèbre application WeChat et ses 800 millions d’utilisateurs actifs!  WeChat est l’exemple même du commerce social qui s’est rapidement développé pour devenir un « hub » facilitant le commerce en ligne, le contact client et la gestion de la relation client, grâce à un système de paiement intégré!

wechat

Le social commerce, très répandu en Chine, permet aux marques de se « socialiser » avec leurs consommateurs, favoriser une communication one-to-one et interactive tout au long du processus d’achat.

En Occident, le rapport au commerce social est totalement différent. Les réseaux sociaux et le e-commerce s’opèrent généralement sur des plateformes bien distinctes. Par exemple, pour rester en contact avec sa famille ou ses amis les internautes occidentaux privilégieront Facebook. Lorsqu’il s’agit d’acheter de la lessive en ligne ils opteront pour Amazon. Ainsi chaque plateforme à un rôle prédéfini.

C’est seulement depuis quelques mois que nous pouvons apercevoir des débuts de “social selling” . Facebook a lancé en France depuis peu “Facebook marketplace”, avec une interface très minimaliste, elle permet aux utilisateurs d’acheter et de vendre via la marketplace tout en restant sur leur réseau social préféré!

Avec cette nouvelle fonctionnalité, l’Américain espère faire évoluer sa plateforme et développer son commerce social comme le fait son concurrent WeChat.

facebook marketplace

 

Quand le divertissement se mêle au e-commerce…

Lorsque l’on combine e-commerce et divertissement en Chine cela donne naturellement une nouvelle forme de commerce appelé : entertain-merce ! 

En clair : tout ce qui est visible dans une vidéo diffusée en directe peut être acheté en temps réel par les internautes.

Cette nouvelle forme d’e-commerce est apparue lors du dernier Single Day Shopping d’Alibaba, avec la diffusion d’un show intitulé « See now, buy now » (Voir maintenant, acheter maintenant) un défilé de mode de huit heures permettant aux consommateurs d’acheter en temps réel avant même que le défilé soit terminé.

alibaba

 

Depuis cet événement, plus de trois cents plateformes de live-stream ont vu le jour et d’autres marques se sont lancées dans le “entertain-merce”. Dernier exemple en date : Gemey Maybelline a diffusé une vidéo pour présenter Angelababy, nouvelle ambassadrice de la marque, ce qui a généré en deux heures la vente de plus de cent milles rouge à lèvres!

En Europe, la diffusion en direct et le commerce ne sont pas liés ! Il n’existe pas pour le moment de plateforme de diffusion en direct permettant aux consommateurs d’acheter en même temps.

En bref :

En Chine, le marché du e-commerce ne cesse d’évoluer… m-commerce, social commerce et entertain-merce se complètent… et se combinent!

Sachant que nous passons environ cinquante minutes par jour à naviguer sur les réseaux sociaux d’après le rapport trimestriel de Facebook en 2016, on peut se demander si les e-commerçants et les géants des réseaux sociaux n’ont pas tout intérêt à développer le social commerce.

En Chine, de la messagerie instantanée, à l’achat en ligne. tout se passe sur une seule application : WeChat! Avec des Hubs de services comme Wechat, acheter un produit peut se faire directement sur un réseau social.

Le m-commerce est aussi un commerce social au vu des différentes applications disponible sur un smartphone. Et ce commerce social doit être incontestablement divertissant si les marques veulent atteindre directement les consommateurs.

Cette convergence s’explique par le comportement des milléniales chinois à l’égard du commerce : ils sont mobiles, veulent interagir directement avec les marques et avoir une expérience d’achat de plus en plus divertissante !

 

Retour
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

pexels-photo-large
M-commerce : l’avenir du e-commerce ?

Toujours en poche, notre smartphone ne nous quitte plus ! Beaucoup de consommateurs le considèrent d’ailleurs comme l’objet qui contient “toute leur vie” ; et c’est presque le cas. Aujourd’hui, les mobinautes renseignent de nombreuses informations dans leur téléphone portable […]

Lire la suite
digitalisation
La digitalisation des points de vente est en marche !

Finie les frontières entre le « online » et le « offline » : Bornes digitales, vitrines interactives… les dispositifs numériques pointent le bout de leur nez en boutique ! Éclairage sur les enjeux de cette nouvelle tendance !
[…]

Lire la suite